Portrait Sylvie Guy Da Silva

 

Après une licence en Lettres et Art, Sylvie Guy Da Silva fréquente l'Ecole de la Chambre Syndicale de la Couture (Paris),  puis ouvre sa première boutique à Bordeaux. Elle crée ainsi une ligne de petites vestes en tweeds artisanaux rebrodés de soutaches, mais aussi re-travaille des cotons provençaux, africains, des tissus masculins qu'elle adapte à des "Classiques" revisités, comme le tailleur "Bar" des années 50... A noter également, la création de bijoux et accessoires brodés (de perles, galons, fourrure...), l'utilisation de la broderie au crochet de Lunéville (technique de Haute-Couture) afin de personnaliser ses créations d'atelier, mais aussi le travail de soies qu'elle peint à la main.

Elle revisite également la dentelle, en incrustant motifs et festons suivant son inspiration. Cette matière nécessite en effet un vrai savoir-faire et permet de remettre au goût du jour des techniques artisanales anciennes et un travail "fait main". Elle aime y associer la broderie avec la pose de perles, rocailles et autres bijoux...

Elle s'associe, de plus, à des projets artistiques en relation avec la Ville de Bordeaux : 2005, projet Hip Hop Opéra dans le cadre de la Fête du Vin, conception de costumes pour le Carnaval de Bordeaux.

En 2008 elle ouvre une Ecole de Couture destinée à faire partarger son savoir faire et sa passion en parallèle à sa structure créative.

En 2013, elle participe à la mise en place des décors du Festival "Queyries fait son cirque". Elle conçoit les esquisses des modéles et réalise l'ensemble des costumes du Festival en 2014.

 

Projet HIP'OPERA                                                                     Projet HIP'OPERA, , Ville de Bordeaux
img157.jpg

                                                                    2014, Festival du Cirque de Queyries à Bordeaux

 

Le jardin extraordinaire

Festival de Cirque (Queyries, Bordeaux 2013)

 
book-8-1.jpg